(untitled)

Quoi faire et voir à Vancouver

Hbc a une forte présence à Vancouver depuis la fin des années 1800, comme en témoignent les nombreuses références à la Compagnie que l'on peut voir partout dans la ville. À lui seul, le centre-ville compte de nombreuses références importantes au patrimoine de Hbc. En commençant par Stanley Park et en se déplaçant vers l'est, on peut découvrir les sites que nous vous présentons ci-dessous.

Prospect Point, Stanley Park

Situé à la pointe nord de Stanley Park, Prospect Point est le lieu du naufrage d'un des navires les plus importants de l'histoire de Hbc, le S.S. Beaver.  Aujourd'hui, on trouve un cairn et une plaque en son honneur. Arrivé de Grande-Bretagne en 1836, le Beaver est le premier vapeur à naviguer le long de la côte de la Colombie-Britannique. En 1858, il transporte James Douglas et d'autres dignitaires jusqu'à Fort Langley où, le 19 novembre, Douglas devient le premier gouverneur de la nouvelle colonie de Colombie-Britannique. En 1863, le Beaver est loué au gouvernement comme navire hydrographique, puis vendu à des intérêts privés en 1874. Sa carrière de 53 ans prend fin en 1888, lorsqu'il s'échoue sur les rochers de Prospect Point. Pendant quatre ans, son épave fait partie du paysage côtier de Vancouver, avant de finalement se briser et sombrer en 1892. Pendant ces années, une bonne partie de son équipement est récupéré et transformé en souvenirs. La coque du navire se trouve toujours dans ces eaux et est devenue un lieu populaire de plongée sous-marine. La célébrité du Beaver est telle qu'on se demande si le Beaver Lake, situé au milieu de Stanley Park, ne tirerait pas son nom du navire.

Weeks House, érigée 1895. De nos jours, le Diamond Centre for Living.

Weeks House dans le secteur West End - 1459 Barclay Street

George W. Weeks arrive à Vancouver en 1886 pour gérer le premier magasin Hbc. Auparavant, il avait servi à Fort Yale et Fort Hope. Il érige sa maison en 1895 dans le secteur West End et y habite avec sa femme, Hannah, et leur quatre enfants. La maison demeurera dans la famille jusqu'en 1950. Le conseil des parcs en fait l'achat au milieu des années 1960; elle deviendra plus tard un lieu patrimonial. D'importantes rénovations y sont faites dans les années 1990. En 1994, la Ville prend des dispositions pour la louer à la Vancouver Friends for Life Society, pour 1 $ par année. Cet organisme de bienfaisance soutient les personnes aux prises avec des maladies pouvant se révéler mortelles, ainsi que leurs familles et amis. L'année suivante, la maison est rebaptisée Diamond Centre for Living, en l'honneur de la famille Diamond qui avait fait don de l'argent ayant permis les rénovations.

Helmcken Street au centre-ville de Vancouver

Cette rue a été baptisée en l'honneur du docteur John Helmcken (1824-1920). Le docteur Helmcken commence carrière avec Hbc en 1850 comme médecin à Victoria. Plus tard, il épouse Cecilia Douglas, fille de James Douglas, agent principal de Hbc et gouverneur de la colonie de la Couronne. Tout comme son beau-père, Helmcken participe activement à la vie politique. En 1856, il est élu à la première assemblée législative de l'Île de Vancouver. Il en sera le président jusqu'en 1866, année de l'unification de l'Île de Vancouver et de la colonie de Colombie-Britannique. En 1870, Helmcken est l'un des trois délégués que la Colombie-Britannique envoie à Ottawa pour négocier son entrée dans la Confédération canadienne.

Hudson House, Vancouver
Hudson House sur Water Street, dans le quartier Gastown - 321 Water Street

La Compagnie de la Baie d'Hudson érige ce bâtiment en 1895 pour servir d'entrepôt principal de fourrures et d'alcools. La Compagnie y fait des affaires en or, fournissant vêtements et équipement minier aux prospecteurs pendant la ruée vers l'or du Klondike. L'établissement continue de servir d'entrepôt à Hbc jusque dans les années 1960. En 1972, un incendie abîme la structure, mais l'immeuble est rénové en 1977 par l'architecte Werner Foster afin d'accueillir des bureaux et des commerces. Conçu par W. T. Dalton, l'immeuble, de style romanesque richardsonien, existe encore de nos jours. Une plaque fixée à sa façade extérieure rappelle sa fonction d'origine.

 

 

Magasin Woodwards du centre-ville de Vancouver

Magasin Woodward’s - 101 West Hastings

Conçu par George Wenyon, et al, le grand magasin Woodward's est érigé à l'angle des rues Hastings et Abbott en 1903. Il s'agrandit toutefois au fil des ans, jusqu'à ce qu'il occupe la moitié du quadrilatère formé par les rues Hastings, Abbott, Cordova et Cambie. L'entreprise, qui a à sa tête le patriarche, Charles Woodward, est florissante pendant la première décennie du XXe siècle. Elle doit sa célébrité en partie à des promotions comme les journées à 25 cents. Lancée en 1910, cette promotion résiste aux années : plusieurs décennies plus tard, on offrira encore des journées à 1,49 $! Toutefois, les affaires périclitent dans les années 1980 et en 1992, l'entreprise déclare faillite. L'année suivante, Hbc fait l'acquisition de presque tous ses éléments d'actif. Le grand magasin à la gloire passée ferme ses portes le 15 janvier 1993, marquant la fin d'une époque. Toutefois, le site abritant la célèbre tour avec le «W» illuminé dans le haut est devenu lieu patrimonial et fait maintenant partie d'un projet de revitalisation mixte dans le quartier Downtown Eastside.

Yaletown 

La ville de Yale, située en amont dans la vallée du Fraser, a vu le jour en 1848, alors que la Compagnie de la Baie d'Hudson établit Fort Yale. L'endroit doit son nom à James Murray Yale, autrefois agent principal de Fort Langley. En 1858, lorsqu'on découvre de l'or seulement deux milles au sud de Yale, sur le fleuve Fraser, des gens venant de partout au monde commencent à affluer. Yale devient alors soudainement une grande ville avec de nombreux magasins, restaurants et hôtels le long du fleuve. Puis, pendant la construction du chemin de fer dans les années 1880, Yale devient le principal centre d'approvisionnement pour tout le travail effectué dans la subdivision Cascade. Lorsque les hommes du Canadien Pacifique se déplacent vers le sud et établissent un nouveau centre dans le secteur False Creek, à Vancouver, ils choisissent de conserver le nom et baptisent leur nouveau site Yaletown. Au début du XXe siècle, Yaletown devient le district des entrepôts de Vancouver. De nos jours, bon nombre de ces bâtiments font officiellement partie du patrimoine; ils ont été restaurés et convertis en logements, en bureaux ou en commerces. Yaletown est un quartier urbain vivant, qui abrite certains des magasins de mode, des restaurants et des bars les plus huppés de la ville.

 

Search Careers Shop About More