(untitled)

Une lettre rédigée en août 1854 par John Frederick Kennedy, négociant de la Compagnie de la Baie d'Hudson, a été vendue aux enchères le 21 février dernier par All Nations Coins and Stamps, à Vancouver, pour 3 850 $. C’est un collectionneur privé de la Colombie-Britannique qui a acquis le document historique datant de l’époque antérieure au service postal moderne.

Kennedy a écrit cette lettre à sa fille Mary alors qu'il était à bord d'un bateau sur le bras de mer Frederick (Prince Frederick’s Sound). Vous pouvez lire la transcription de la lettre, fournie par All Nations Coins and Stamps, sur le site de la CBC.

La biographie de John Kennedy est particulièrement intéressante, car elle retrace la vie d'un employé de la Compagnie de la Baie d'Hudson au 19e siècle.

John Kennedy voit le jour en 1805, à Cumberland House, un poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Son père est Alexander Kennedy, un Écossais des Orcades, qui a traversé l'Atlantique en 1798 pour venir travailler pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. Sa mère est Aggathas (Mary) Bear, de la nation des Cris.

Durant son congé, Alexander Kennedy emmène John et ses frères à Édimbourg, pour y faire leurs études. John obtient un diplôme en médecine et, en 1829, est engagé par la Compagnie de La Baie d’Hudson comme médecin à bord du navire Isabella, dans le Columbia District (Colombie-Britannique). John occupe de nombreux postes au fil des ans, y compris celui de négociant en chef à Fort Simpson (aujourd'hui Lax Kw’alaams). Il épouse Fanny Legaic, la fille de Paul Legaic, chef tsimshian. Ils ont plusieurs enfants, dont Mary, qui recevra la lettre de son père en 1854. Il prend sa retraite à Victoria, en Colombie-Britannique, et y meurt en 1959.

Pour en apprendre davantage sur la vie de John Kennedy, consultez les notices biographiques sur les sites des Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson et du BC Metis Mapping Research Project.

La biographie de John Kennedy est particulièrement intéressante, car elle retrace la vie d'un employé de la Compagnie de la Baie d'Hudson au 19e siècle.
John Kennedy voit le jour en 1805, à Cumberland House, un poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Son père est Alexander Kennedy, un Écossais des Orcades, qui a traversé l'Atlantique en 1798 pour venir travailler pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. Sa mère est Aggathas (Mary) Bear, de la nation des Cris.
Durant son congé, Alexander Kennedy emmène John et ses frères à Édimbourg, pour y faire leurs études. John obtient un diplôme en médecine et, en 1829, est engagé par la Compagnie de La Baie d’Hudson comme médecin à bord du navire Isabella, dans le Columbia District (Colombie-Britannique). John occupe de nombreux postes au fil des ans, y compris celui de négociant en chef à Fort Simpson (aujourd'hui Lax Kw’alaams). Il épouse Fanny Legaic, la fille de Paul Legaic, chef tsimshian. Ils ont plusieurs enfants, dont Mary, qui recevra la lettre de son père en 1854. Il prend sa retraite à Victoria, en Colombie-Britannique, et y meurt en 1959.
Pour en apprendre davantage sur la vie de John Kennedy, consultez les notices biographiques sur les sites des Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson et du BC Metis Mapping Research Project.