(untitled)

Répandre la joie en musique : La chorale des employés de Simpson

Page couverture de la partition de Noël, 1937

Les fêtes s'articulent autour des traditions, qui elles-mêmes s'appuient sur la familiarité. C'est la répétition des mêmes gestes année après année (décoration, cuisine, visites ou réceptions) qui forme la base de nos traditions personnelles et nous permet d'apprécier cette période de l'année. Les magasins ont eux aussi des traditions qui, pour de nombreuses personnes, font autant partie de la période des fêtes que leurs traditions personnelles.

La musique fait partie intégrante de la période des fêtes. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre que les chants de Noël ont une longue histoire dans les magasins. À Toronto, Simpson lance sa chorale des employés en 1924. Plus de 50 ans plus tard, la chorale est devenu un événement annuel, et pas seulement en magasin. En raison de sa popularité, elle est entendue à la radio dès 1937. Au moment de la diffusion du communiqué de presse ci-dessous, en décembre 1947, sa réputation n'est plus à faire.

Exp. : service de la Publicité, The Robert Simpson Co. Ltd., Toronto (Ontario)

Pour diffusion en : décembre 1947

Page couverture de la partition de Noël, 1948
Il y aura 23 ans le jeudi 18 décembre, la chorale de Simpson commençait sa tradition annuelle de chants de Noël. Il s'agit bien d'une tradition pour cette chorale tout à fait inhabituelle. Composée de 200 hommes et femmes travaillant pour Simpson, la chorale se réunit au rez-de-chaussée à 9 h 10 tous les matins à partir de maintenant et jusqu'à Noël, et entraîne la vaste foule dans un tour de chant d'une vingtaine de minutes. C'est M. John Weatherseed, organiste et leader de chorale bien connu, qui dirige l'ensemble, accompagné par le quartette de l'orchestre des 48th Highlanders.

Le jeudi 18 décembre marque également un autre anniversaire. Il y a dix ans, en effet, la chorale était diffusée à la radio pour la première fois.Depuis, pendant 20 minutes chaque matin, les magnifiques chants de Noël, portés par des centaines de voix, sont entendus sur plus de sept stations de radio en Ontario. Mais nos mélodies ont de loin dépassé les frontières de la province. Des lettres d'appréciation nous sont en effet parvenues de partout au Canada, des États-Unis et même de points éloignés en Amérique du Sud.

Annonce pour la chorale de Noël de Simpson, 1949
L'une des anecdotes les plus intéressantes nous provient d'Albany (New York). Il y a quatre ans, au milieu d'une tempête de neige majeure, quelques passagers mécontents s'étaient réunis dans les bureaux d'une société de taxi locale pour attendre la voiture qui les emmenait chaque matin à leurs bureaux de New York. Chauffeurs et voitures étaient en retard partout en raison des mauvaises conditions météorologiques et de l'accumulation importante de neige.

Les esprits commençaient vraiment à s'échauffer, et le temps s'écoulait lentement. Pour tenter de distraire ses clients mécontents, le directeur a allumé la radio et est tombé par hasard sur la chorale de Simpson. La mauvaise humeur a rapidement fait place à des sourires. Une ou deux personnes ont commencé à fredonner les chants et bientôt, tout le monde chantait en chœur au son de la chorale de Toronto. À partir de ce moment, jusqu'à Noël, les passagers ont pris l'habitude de se rassembler dans le petit bureau pour chanter des chants de Noël chaque matin avant le début de leur journée de travail.

Les chants de Noël de Simpson sont devenus de plus en plus populaires au fil des ans. Lorsqu'ils prendront fin cette année, quelque 150 000 à 200 000 copies des feuillets auront été distribuées à des églises, à des écoles, à des clubs et à des hôpitaux, qui voulaient tous faire partie de cette communauté bien spéciale.

Chorale de Noël, magasin Simpson de Queen Street, 1951. HBCA I-189-SIM

Page couverture de la partition de Noël, 1972
La chorale de 1947 est diffusée en direct par des stations de radio de Toronto, de Brockville, de Sudbury, de Hamilton, de Sarnia, de Wingham et de Stratford, ce qui lui assure la célébrité partout en Ontario et même au-delà des frontières de la province. En plus des membres officiels de la chorale, tous les associés sont invités à venir chanter chaque matin. Cette tradition annuelle «nous met vraiment dans l'esprit des fêtes», selon un ancien employé de Simpson.

La chorale des employés de Simpson a duré au moins jusqu'aux années 1980 (et peut-être même plus tard) et a laissé des souvenirs affectueux.Peut-être s'agit-il d'une autre bonne idée qu'on pourrait faire revivre?