(untitled)

Couvertures à points de la Compagnie de la Baie d'Hudson

Questions générales

  1. Quand la Compagnie de la Baie d'Hudson a-t-elle été fondée?
  2. Dans quels domaines la Compagnie de la Baie d'Hudson exerce-t-elle ses activités?
  3. Hbc est-elle la plus ancienne société commerciale au monde?
  4. Que signifie votre devise «Pro Pelle Cutem»?
  5. Quel rôle Henry Hudson a-t-il joué dans la fondation de la Compagnie?
  6. Où se trouve votre siège social?
  7. La Charte royale exisite t-elle toujours?
  8. Comment puis-je obtenir un exemplaire de votre rapport annuel?
  9. Faites-vous encore l'achat et la vente de fourrures?
  10. Un de mes ancêtres a déjà travaillé pour HBC. Pouvez-vous me donner des renseignements à son sujet?
  11. Je possède une série de 14 gravures historiques émises par HBC. Ont-elles de la valeur?
  12. Je possède une médaille émise par HBC. A-t-elle de la valeur?
  13. J'ai un article sur lequel est écrit «Compagnie de la Baie d'Hudson» (ou «HBC»). Pouvez-vous me renseigner à ce sujet?
  14. La Compagnie de la Baie d'Hudson et les grands magasins la Baie sont une seule et même chose, n'est-ce pas?
  15. Est-ce vrai qu'il existe un drapeau HBC? De quoi a-t-il l'air?
  16. Je cherche à obtenir du soutien financier de HBC pour un projet de nature historique. À qui devrais-je m'adresser?
  17. Je possède un coffret à bijoux en argent qui porte le nom et les armoiries de votre Compagnie. Que pouvez-vous me dire à son sujet?
  18. J'ai une vieille bouteille d'alcool marquée Hbc. Que pouvez-vous me dire à son sujet?
  19. À quel moment Morgans est-elle devenue la Baie?
  20. Est-il vrai que Zellers fait partie de HBC?
  21. Quand Zellers a-t-elle été fondée?
  22. Où était situé le premier magasin de détail/grand magasin de HBC? Quand a-t-il ouvert ses portes?
  23. Il y a déjà eu un vieux poste Hbc près de chez moi. Pouvez-vous m'en dire plus à son sujet?
  24. À quel moment Simpsons est-elle devenue la Baie?
  25. Où puis-je en apprendre plus sur votre histoire?
  26. Je suis à la recherche d'anciennes photographies de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Pouvez-vous m'aider?
  27. Apparemment, vous offrez des ressources à l'intention des enseignants et des élèves. De quoi s'agit-il et où dois-je m'adresser?
  28. Que pouvez-vous me dire au sujet des armoiries de HBC?
  29. Quelle était la taille de Hbc à son apogée?
  30. Hbc fabrique-t-elle elle-même ses produits?
  31. Que signifie le terme «plue»?
  32. J'ai une pièce de monnaie sur laquelle figure un chiffre, les lettres MB et le nom de votre Compagnie. De quoi s'agit-il et a-t-elle de la valeur?
  33. Qu'est-ce que le magazine The Beaver?
  34. Je m'intéresse beaucoup à la Compagnie de la Baie d'Hudson. Vendez-vous des articles thématiques?
  35. Hbc a-t-elle toujours une présence en Angleterre?

Quand la Compagnie de la Baie d'Hudson a-t-elle été fondée?

La fondation remonte au 2 mai 1670, alors que le roi Charles II octroie une Charte royale à une entreprise appelée «Gouverneur et Compagnie des Aventuriers d'Angleterre faisant le commerce dans la Baie d'Hudson».

Haute de la page
 


Hbc est-elle la plus ancienne société commerciale au monde?

Non. Il y a quelques candidats à ce titre; tout dépend également de ce qu'on entend par «société commerciale».

La Monnaie royale britannique : Détient le record Guinness. Toutefois, il ne s'agit pas d'une société commerciale dans le sens moderne du terme (entre autres, il n'y a pas d'actionnaires). Guinness ne donne pas de date de constitution et son propre site Web ne mentionne rien de tel. La Monnaie royale produit un rapport annuel, à la demande du parlement, mais ne semble nullement être une «société» d'investisseurs.

Sumitomo Corporation : Fondée il y a plus de 400 ans par Masatomo Sumitomo (1585-1652), Sumitomo est une société ouverte et regroupe des noms connus, tels que Mazda, la banque Sumitomo, la brasserie Asahi, la société de transport maritime Mitsui OSK, les ordinateurs NEC et les pneus Dunlop. L'historique affiché sur son site Web indique qu'elle a longtemps été une entreprise familiale et le moment où elle est devenue société ouverte n'est pas clairement établi. À l'origine, elle faisait affaire dans le domaine des mines de cuivre.

Stora Kopparberg: Depuis plus de 1 000 ans, on extrait le cuivre des mines de Falun, en Suède. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, plus des deux tiers de la production mondiale de cuivre provenaient de cet endroit. La ville abrite la mine de cuivre Falun, dont le gigantesque puits principal (Stora Stten) mesure 100 mètres (328 pieds) de profondeur et 400 mètres (1 310 pieds) de largeur. Le plus ancien document au sujet de la mine date de 1288; il indique qu'elle était alors propriété d'une société appelée Stora Kopparberg, dont les actions étaient transigées. Simplement appelée «Stora» de nos jours, elle est la plus ancienne société d'actionnaires. Au XVIIe siècle, elle était la plus importante société productrice de cuivre au monde. Aujourd'hui, toutefois, elle exerce ses activités principalement dans les domaines de la propriété forestière et de la production de bois.

Compte tenu de ce qui précède, Stora Kopparberg est probablement la société commerciale la plus ancienne au monde. Hbc est le plus grand exploitant de grands magasins et la plus ancienne société commerciale du Canada. Elle est également la seule des grandes sociétés de capitaux des XVIe et XVIIe siècles encore en activité.

Haute de la page
 


Que signifie votre devise «Pro Pelle Cutem»?

La devise en latin figurant sur les armoiries de la Compagnie est Pro Pelle Cutem, que l'on peut traduire par «peau pour peau». Il existe diverses interprétations de cette devise, mais il n'existe aucune preuve irréfutable indiquant laquelle est la bonne. Une interprétation veut que la devise indique que les commerçants en fourrures risquaient leur propre peau pour se procurer des pelleteries. Cette interprétation est issue du Livre de Job, chapitre 2, verset 4 : «Et Satan répondit à l'Éternel : Peau pour peau! tout ce que possède un homme, il le donne pour sa vie.»

L'historien E.E. Rich propose une explication quelque peu différente : «La Compagnie désirait avoir les pelleteries afin d'en tirer de la laine. Elle voulait la peau (cutem) à cause de la toison (pro pelle). Une telle interprétation de la devise n'exclut pas les allusions littéraires et bibliques, ni la possibilité qu'elle se rapporte aux risques inhérents à la vie des commerçants en fourrure.» Cette explication est la plus plausible. Au XVIIe siècle, la peau du castor était utilisée dans son état naturel. Elle représentait d'abord et avant tout une source de fibres pour la confection de feutre. Par conséquent, les parties les plus valables de la peau étaient la courte laine qui se trouvai sous le long jarre soyeux.

Les armoiries originales avec le slogan demeurent l'image de marque de l'entreprise et font partie de son sceau. En février 2009, la Compagnie s'est donné une nouvelle identité visuelle en mettant ses armoiries à jour. La nouvelle version présente les armoiries traditionnelles et les célèbres rayures verte, rouge, jaune et indigo de HBC. Le slogan latin est remplacé par la mention «Since / Depuis 1670», qui fait référence à la date de constitution de la Compagnie et, par extension, à sa longévité.

Haute de la page
 


Quel rôle Henry Hudson a-t-il joué dans la fondation de la Compagnie?

Aucun. En 1610, Henry Hudson a navigué dans l'étendue d'eau qui devait prendre son nom. L'année suivante, son équipage s'est mutiné et l'a laissé à la dérive avec son fils et quelques hommes qui lui étaient resté loyaux. Avant son ultime voyage, Hudson avait déjà exploré avec succès Long Island Sound et la région où se trouve maintenant la ville de New York (la rivière Hudson a également été baptisée ainsi en son honneur). Le service du Patrimoine HBC s'intéresse à l'histoire de la Compagnie, qui commence vers 1655, lorsque Radisson et des Groseilliers font leurs premiers voyages d'exploration à l'intérieur des terres, riches en fourrures, situées au nord du lac Supérieur. Les aventures d'exploration de Henry Hudson en Amérique du Nord sont antérieures à cette époque.

Où se trouve votre siège social?

Le siège social de la Compagnie de la Baie d'Hudson est situé à Toronto, à l'adresse suivante :

Compagnie de la Baie d'Hudson
401 Bay Street, bureau 500
Toronto (Ontario)
M5H 2Y4
(416) 861-6112

Haute de la page
 


 

La charte de la Compagnie de la Baie d'Hudson dans sa vitrine de présentation.

La charte de la Compagnie de la Baie d'Hudson dans sa vitrine de présentation.

 La Charte royale existe-t-elle toujours?

Oui. La Charte, qui se trouve dans nos bureaux de direction à Toronto, est un document de cinq pages de vélin (peau de mouton) orné d'une calligraphie détaillée. Les lettres sont formées à la main. Les nombreuses clauses du document apportent le même type de précisions que les documents modernes de constitution de sociétés : nombre d'administrateurs, fréquence des réunions, nombre de dirigeants, titre et fonctions des dirigeants, communication avec les actionnaires, etc. Il y a également des clauses qui établissent les responsabilités de la Compagnie envers la Couronne, notamment le paiement d'un loyer consistant en «deux élans et deux castors noirs» chaque fois que le Souverain ou ses successeurs pénétraient dans les terres de la Compagnie; la Charte établit également l'obligation de la Compagnie de déployer tous les efforts possibles pour trouver le passage du Nord-Ouest vers l'Extrême Orient. Certaines dispositions, notamment celles qui ont trait au loyer et à l'octroi initial de terres, ont été remplacées par des modifications subséquentes à la Charte, mais celle-ci demeure, du point de vue juridique, le document fondateur de l'existence de HBC en tant que personne morale.

Haute de la page
 


Comment puis-je obtenir un exemplaire de votre rapport annuel?

Vous trouverez une copie du plus récent rapport annuel et d'autres renseignements financiers sur le site Web de la Compagnie, à l'adresse http://investor.hbc.com/financials.cfm.

Vous pouvez également consulter les documents publics de la Compagnie, y compris les résultats trimestriels et annuels déposés depuis 1997, sur le site de SEDAR, le Système électronique de données, d'analyse et de recherche développé par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) qui contient la liste de tous les documents rendus publics.

Haute de la page
 


Faites-vous encore l'achat et la vente de fourrures?

Non. HBC a vendu sa division des Magasins du Nord, qui s'occupait du commerce des fourrures, en 1987. Elle a alors cessé d'acheter des pelleteries brutes. L'actif de la section londonnienne de Ventes de fourrures a été vendu, en janvier 1987, à la société Finnish Fur Sales Compagny Limited pour quelque 37 millions de dollars. Toujours en janvier 1987, l'actif de la division canadienne de Ventes de fourrures a été vendu, pour quelque 45 millions de dollars, à un groupe d'acheteurs comprenant des cadres supérieurs de la division, l'Association des éleveurs de vison du Canada et l'Association des éleveurs de renard du Canada. Enfin, en 1989, HBC s'est départie, à perte, de la section américaine de Ventes de fourrures, basée à New York.

De nos jours, La Baie d'Hudson effectue la vente de fourrures par l'intermédiaire de concessionnaires soigneusement sélectionnés.

Le Salon de la fourrure de La Baie d'Hudson offre des vêtements et des accessoires en fourrure d'une qualité exceptionnelle dans 9 magasins : Montréal centre-ville, Queen Street (Toronto centre-ville), Saskatoon, Winnipeg centre-ville, Polo Park, à Winnipeg (d’octobre à janvier seulement), Calgary centre‑ville, Edmonton Southgate, Edmonton Centre et Vancouver centre-ville. Ces établissements assurent également le service après-vente, y compris la vente d'assurance et les services de nettoyage, de réparation et de remodelage. Tous les magasins La Baie d'Hudson offrent le service d'entreposage en milieu réfrigéré. De plus, des présentations itinérantes et des événements de remodelage ont lieu sur une base saisonnière dans les magasins La Baie d'Hudson au Canada. 

Haute de la page
 


Un de mes ancêtres a déjà travaillé pour HBC. Pouvez-vous me donner des renseignements à son sujet?

HBC ne détient pas ce genre de renseignements. Vous devrez communiquer avec les Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson, à Winnipeg. Les Archives ont des dossiers détaillés sur les employés de la Compagnie à l'époque de la traite des fourrures. Pour aider les employés des Archives, on suggère que vous leur donniez le nom possible de votre ancêtre, les dates approximatives de sa carrière à la Compagnie de même que le lieu où il a peut-être vécu, si vous avez ces renseignements.

Pour communiquer avec les Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson :

Téléphone : 204-945-4949
Fax : 204-946-3236
Courriel : Hbca@gov.mb.ca
Site Web : http://www.gov.mb.ca/chc/archives/hbca/index.fr.html

Haute de la page
 


Je possède une série de 14 gravures historiques émises par HBC. Ont-elles de la valeur?

Ces 14 gravures ont été produites pour fêter le 300e anniversaire de la Compagnie en 1970. Des milliers d'entre elles ont été produites et vendues sur le marché libre. Le service du Patrimoine HBC n'est pas en mesure d'évaluer quelque article que ce soit. Nous n'offrons pas de services d'évaluation et faisons nous-mêmes appel à des experts pour en obtenir au besoin. Un service tel que eBay.ca est un bon endroit pour juger des tendances actuelles du marché en matière d'objets de collection.

Au fil des ans, HBC a produit deux autres séries d'œuvres d'art. L'une d'entre elles est une série de cinq reproductions de bateaux célèbres par Melbourne Smith; elle a été émise en 1970. L'autre est une série de huit reproductions de peintures qui ont orné les célèbres calendriers historiques de HBC; elle a été publiée à l'automne 2003.

Je possède une médaille émise par HBC. A-t-elle de la valeur?

Il existe trois grands types de médailles HBC. Il y a d'abord les médailles émises pour célébrer le 250e anniversaire de la Compagnie en 1920. Cet anniversaire fut en effet marqué par d'importantes célébrations tant en Angleterre qu'au Canada. Le gouverneur, Sir Robert Molesworth Kindersley, s'était alors rendu au Canada avec sa famille. Lors de divers événements organisés un peu partout au pays, des personnes choisies ont reçu une médaille commémorative spécialement produite. Au total, 1 560 médailles ont ainsi été distribuées. Faites de bronze, ces médailles illustrent les armoiries de HBC, avec la légende : «IN COMMEMORATION OF THE 250TH ANNIVERSARY» (en commémoration du 250e anniversaire). L'autre côté présente le drapeau HBC entouré d'une couronne de feuilles d'érable.

La médaille du tricentenaire a été émise à l'occasion du 300e anniversaire de la Compagnie, dont la fondation remonte au 2 mai 1670. La médaille représente le navire Nonsuch, qui fut le premier à se rendre à la baie d'Hudson, en 1668. Examinez de près la date sous la représentation du navire : le deuxième chiffre est à la fois un «6» et un «9». Cette façon de représenter 1670/1970 a été utilisée tout au long de l'année de l'anniversaire. Le verso de la médaille représente les armoiries. Ces médailles ne sont pas rares. Elles ont été distribuées à tous les actionnaires et à tous les employés qui travaillaient pour la Compagnie en 1970, ce qui représente des milliers et des milliers de personnes.

Enfin, il existe des médailles soulignant les longs états de service, qu'on remettait aux employés pour marquer des anniversaires importants. Ces médailles sont relativement rares.

Le service du Patrimoine HBC n'est pas en mesure de déterminer la valeur de quelque article que ce soit. Nous n'offrons pas de services d'évaluation et faisons nous-mêmes appel à des experts au besoin. Des services tels que eBay.ca peuvent permettre d'évaluer les tendances actuelles du marché des objets de collection.

Haute de la page
 


J'ai un article sur lequel est écrit «Compagnie de la Baie d'Hudson» (ou «HBC»). Pouvez-vous me renseigner à ce sujet?

Au fil des ans, HBC a vendu toutes sortes d'objets sous son propre nom : machines à coudre, bâtons de golf, vaisselle, thé, café, alcool, médicaments, meubles, jouets et vêtements. Elle n'a jamais fabriqué ces articles mais avait plutôt recours à des tiers qui devaient se conformer à ses exigences; elle vendait ensuite les produits sous ses marques maison, ce qu'elle fait encore de nos jours.

Malheureusement, nous ne possédons aucun dossier au sujet de ces objets. De fait, à moins que nous ne possédions de la publicité portant sur un objet particulier, nous savons peu de choses à leur sujet. C'est pourquoi nous aimerions que vous nous en disiez plus sur votre article et sur son histoire. Communiquez avec nous pour obtenir tout le détail.

Le service du Patrimoine HBC n'est pas en mesure de déterminer la valeur de quelque article que ce soit. Nous n'offrons pas de services d'évaluation et faisons nous-mêmes appel à des experts au besoin. Des services tels que eBay.ca peuvent permettre d'évaluer les tendances actuelles du marché des objets de collection. Si vous avez des questions au sujet de la valeur d'un article en votre possession, nous vous suggérons de communiquer avec un évaluateur professionnel, tel que la American Society of Appraisers.

Haute de la page
 


La Compagnie de la Baie d'Hudson et les grands magasins la Baie sont une seule et même chose, n'est-ce pas?

Non. Jusque dans les années 60, nos magasins étaient connus sous le nom «Compagnie de la Baie d'Hudson». En 1965, les magasins sont renommés «la Baie», puis, en 2013, HBC lance la nouvelle dénomination sociale «La Baie d'Hudson». Aujourd'hui, la Compagnie de la Baie d'Hudson (HBC) désigne la société mère qui englobe les chaînes La Baie d'Hudson, Déco Découverte, Lord & Taylor, Saks Fifth Avenue et Saks Fifth Avenue OFF 5TH. Chaque chaîne cible une clientèle et un marché précis et est définie comme une entité distincte. La Compagnie de la Baie d'Hudson est cotée à la Bourse de Toronto sous le symbole «HBC».

Exploitant des magasins d'un océan à l'autre, dans des marchés urbains comme de banlieue, et jouissant d'une position dominante dans le centre des principales villes canadiennes, La Baie d'Hudson est la plus importante chaîne de grands magasins au Canada avec 90 établissements à assortiment complet, deux magasins-entrepôts et labaie.com. Déco Découverte, qui compte 67 magasins, est la chaîne de supermagasins d'articles pour la cuisine, la salle de bain et la chambre à coucher de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Lord & Taylor exploite 50 établissements à assortiment complet situés principalement dans la région Nord-Est des États-Unis et dans les États du centre du littoral de l'Atlantique, quatre magasins-entrepôts Lord & Taylor et lordandtaylor.com. Saks Fifth Avenue, l'un des détaillants spécialisés de luxe les plus connus au monde, exploite 39 magasins aux États-Unis, cinq magasins internationaux en concession et saks.com. La chaîne OFF 5TH offre un assortiment de produits à prix réduit dans 80 établissements aux États-Unis et à saksoff5th.com.

Haute de la page
 


Est-ce vrai qu'il existe un drapeau HBC? De quoi a-t-il l'air?

Drapeau HBC

Drapeau HBC

Le drapeau historique de HBC est essentiellement le pavillon rouge de la Marine royale britannique, avec quelques modifications. Le pavillon rouge présente l'Union Jack dans le coin supérieur gauche, sur fond rouge. Le coin inférieur droit de la portion centrale porte les lettres blanches «HBC»; le H et le B son collés. Le prince Rupert, premier gouverneur de la Compagnie, était également vice-amiral d'Angleterre. Par mandat spécial daté du 21 juillet 1682, Rupert a donné à la Compagnie la permission d'utiliser la version modifiée du pavillon sur ses forts et ses navires qui pénétraient dans le détroit d'Hudson. Un tel privilège n'a jamais été accordé à d'autres entités privées.

Le drapeau connu sous le nom d'étendard du gouverneur présente les armoiries de la Compagnie sur fond blanc; il est utilisé depuis au moins 1779.

Haute de la page
 


Je cherche à obtenir du soutien financier de HBC pour un projet de nature historique. À qui devrais-je m'adresser?

La Compagnie de la Baie d'Hudson soutient les initiatives à caractère historique par l'entremise d'une fondation constituée en 1994. La Fondation d'histoire de la Compagnie de la Baie d'Hudson fournit un soutien continu aux Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson ainsi qu'à la Société d'histoire nationale du Canada, qui publie le magazine The Beaver.

Haute de la page
 


Je possède un coffret à bijoux en argent qui porte le nom et les armoiries de votre Compagnie. Que pouvez-vous me dire à son sujet

Il s'agit d'un article commémoratif produit à l'occasion du 325e anniversaire de HBC en 1995. La forme est celle d'une boîte servant traditionnellement à ranger le thé en vrac, mais la dimension et le matériel utilisé (nickel plaqué argent), de même que la doublure en velours, indiquent que l'objet était conçu pour ranger des bijoux. Fabriqués à plus de 50 000 exemplaires, ces coffrets ont été distribués à tous les employés. Nous croyons que d'autres ont également été remis à titre de cadeaux à des personnes de l'extérieur.

Haute de la page
 


J'ai une vieille bouteille d'alcool marquée HBC. Que pouvez-vous me dire à son sujet?

HBC a déjà tenu une gamme complète de spiritueux - scotch, rye, brandy, rhum et gin. Commercialisé sous le nom de «Best Procurable», le scotch était probablement le plus connu de ces produits. À un certain moment, HBC possédait environ 25 % de la célèbre distillerie Glenlivet, en Écosse. Les boissons alcoolisées représentaient un pilier important de la division du commerce de gros, qui vendait également du thé, du café, des cigarettes et du tabac, et des produits de confiserie. HBC vendait bien sr ces produits dans ses magasins et dans ses postes de traite, et approvisionnait également d'autres détaillants qui offraient ces articles dans des points de vente et des magasins généraux de petites villes partout au Canada. Hudson's Bay Co., Inc. était notre filiale américaine de vente aux États-Unis.

La récession des années 1980 a forcé HBC à se pencher sur toutes ses activités, qui étaient alors très diversifiées, et à se départir de toutes celles qui étaient marginales, dont la vente d'alcool. En 1987, la Distillerie de la Baie d'Hudson Limitée fut donc vendue à Seagrams. Par conséquent, les spiritueux Hbc cessèrent d'être disponibles au Canada. Cependant, le Blended Scotch Whiskey de la Compagnie de la Baie d'Hudson continue à être vendu sur le marché américain grâce à des ententes de concession spéciales avec Sidney Frank Importing.

Haute de la page
 


À quel moment Morgans est-elle devenue la Baie?

La Compagnie de la Baie d'Hudson a acheté Morgans, détaillant basé à Montréal, en 1960. Les dix magasins de la chaîne ont immédiatement été convertis en établissements de la Compagnie de la Baie d'Hudson, sauf ceux de la région immédiate de Montréal, qui ne sont devenus des magasins la Baie qu'en 1972.

Haute de la page
 


Est-il vrai que Zellers fait partie de HBC?

Oui. La Compagnie de la Baie d'Hudson a fait l'acquisition de Zellers en 1978 et en a cessé l’exploitation en 2013. Le détaillant de masse, en activité pendant plus de 80 ans, a une histoire intéressante.

Quand Zellers a-t-elle été fondée?

Zellers a été constituée en 1931, lorsque Walter P. Zeller a fait l'acquisition des 12 magasins canadiens de la chaîne américaine Schulte United. Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici

Haute de la page
 


Où était situé le premier magasin de détail/grand magasin de HBC? Quand a-t-il ouvert ses portes?

On ne saurait donner une réponse simple à cette question, puisque tout dépend de ce qu'on entend par commerce de détail. La Compagnie a mené ses premières activités de détail dans l'Ouest, activités qui ont naturellement essaimé dans les localités où existaient déjà des postes de traite des fourrures. La vente au détail peut se définir comme l'échange de biens contre de l'argent tandis que la traite des fourrures reposait plutôt sur le troc, les parties échangeant des fourrures contre des marchandises. Comme les premiers établissements attiraient bien des gens - agriculteurs, membres de professions libérales et ouvriers - le besoin d'une économie monétaire se fit bientôt sentir, et il est fort probable que la plupart des postes de traite aient effectué de temps à autre des opérations au comptant. Cela dit, c'est la découverte de l'or qui a hâté l'instauration du commerce de détail. Compte tenu de la définition posée, on peut avancer que le commerce de détail a débuté à Fort Langley, en Colombie-Britannique, premier poste de la Compagnie sur la côte Ouest.

La ruée vers l'or sur le fleuve Fraser remonte à 1857. À l'époque, Langley était le seul et unique établissement de toute la région et il devint forcément une halte importante pour le ravitaillement des mineurs. Denrées, matériel et permis de prospection - celui-ci vendu 5 $ par tête - étaient distribués aux prospecteurs contre espèces, amorçant le déclin de l'économie reposant sur le troc. James Douglas, négociant en chef du district du fleuve Columbia, nota les observations suivantes en 1858 :

«Le commerce en espèces est maintenant considérable à Fort Langley, les ventes se situant autour de 1 500 $ par jour. Les principales marchandises vendues sont la farine, le bacon et les haricots secs, ainsi que le matériel d'exploitation minière que nous importons de San Francisco, de même que les couvertures et les vêtements de lainage (...)»

Forte de ce succès, la boutique du Fort fut réinstallée dans un édifice plus vaste, qu'elle occupait entièrement. Le terme «saleshop» (boutique) restera en usage pour décrire les lieux de vente au détail de la Compagnie de la Baie d'Hudson jusqu'à la deuxième décennie du XXe siècle.

Après l'arrivée du chemin de fer, bon nombre des postes exploités par la Compagnie dans l'Ouest sont devenus le noyau de villes et de villages. Le commerce de détail a pris son essor et les postes de traite ont été délaissés au profit d'édifices bâtis aux seules fins du commerce. Au fil des années, les villes et leurs quartiers commerçants se sont développés et les magasins de détail ont souvent changé d'adresse, suivant le mouvement de la clientèle.

En 1910, par suite d'une recommandation formulée par Sir Richard Burbidge, directeur général du grand magasin londonien Harrods, Hbc a entrepris un vaste projet d'expansion et de restructuration de ses activités de détail. En 1926, elle avait déjà ouvert six grands magasins «étendards» dans l'Ouest.

Cliquez ici pour consulter un tableau retraçant les grandes lignes des activités de détail de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Haute de la page
 


Il y a déjà eu un vieux poste HBC près de chez moi. Pouvez-vous m'en dire plus à son sujet?

Nous ne disposons pas de ce genre de renseignements au siège social. Nous vous suggérons plutôt de communiquer avec les Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson à Winnipeg; elles font partie des Archives provinciales du Manitoba et contiennent des dossiers très détaillés sur des centaines de postes que la Compagnie a déjà exploités.

Vous pouvez communiquer avec les Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson :

Par téléphone : 204-945-4949
Par fax : 204-946-3236
Par courriel : Hbca@gov.mb.ca
Site web : http://www.gov.mb.ca/chc/archives/hbca/index.fr.html

Haute de la page
 


À quel moment Simpsons est-elle devenue la Baie?

En 1978; toutefois, les magasins de la chaîne ont conservé le nom de Simpsons pendant plus d'une décennie. Ceux de la région de Montréal ont été convertis en établissements la Baie en 1989 et ceux de Toronto, en 1991.

 

Où puis-je en apprendre plus sur votre histoire?

Tirez parti de nos ressources en ligne.

 

Je suis à la recherche d'anciennes photographies de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Pouvez-vous m'aider?

Les Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson ont une importante collection d'illustrations. Si vous en cherchez une en particulier, vous devriez l'indiquer dans votre demande. Vous pouvez également demander aux Archives de faire une recherche dans leur collection, puis choisir une image parmi celles qui vous sont proposées. Les Archives vous imputeront des frais pour les images qu'elles vous fournissent et, selon l'usage que vous voulez en faire, il se peut qu'il y ait également des frais de permission d'utilisation. Adressez-vous à l'archiviste des images.

Vous pouvez communiquer avec les Archives de la Compagnie de la Baie d'Hudson :

Par téléphone : 204-945-4949
Par fax : 204-946-3236
Par courriel : Hbca@gov.mb.ca
Site web : http://www.gov.mb.ca/chc/archives/hbca/index.fr.html

Haute de la page
 


Apparemment, vous offrez des ressources à l'intention des enseignants et des élèves. De quoi s'agit-il et où dois-je m'adresser?

Nous avons plusieurs ressources conçues précisément à l'intention des enseignants et des élèves.

 

Que pouvez-vous me dire au sujet des armoiries de HBC?

Le premier sceau illustrant les armoiries date de 1671. Pour connaître l'histoire complète des armoiries et en voir des illustrations, cliquez ici.

 

Quelle était la taille de HBC à son apogée?

Vers 1840, HBC possédait un territoire qui correspondait à 1/12 de la surface terrestre, soit près de 7 770 000 de kilomètres carrés (3 000 000 de milles carrés).

Haute de la page
 


HBC fabrique-t-elle elle-même ses produits?

Non. Nous sommes uniquement des détaillants et ne fabriquons rien. Cependant, nous vendons depuis des siècles des produits exclusifs fabriqués selon nos exigences, en particulier les couvertures à points HBC, célèbres dans le monde entier. Au fil des ans, nous avons vendu divers articles sous nos marques maison, notamment de la vaisselle, du tabac, de l'alcool, du thé et du café. De nos jours, nous commercialisons surtout des vêtements et des articles ménagers de cette façon.

 

Que signifie le terme «plue»?

Les peaux de castor étaient tellement prisées que HBC préférait se procurer des «plues»; cette unité, qui servait d'unité comptable standard, représentait la valeur estimée, sur le marché londonien, d'une peau de castor de bonne qualité décharnée, étirée, correctement tannée et prête pour la vente. Plue est un mot masculin, on dit donc le plue. Cliquez ici pour en savoir plus.

Haute de la page
 


J'ai une pièce de monnaie sur laquelle figure un chiffre, les lettres MB et le nom de votre Compagnie. De quoi s'agit-il et a-t-elle de la valeur?

Cette pièce était utilisée à l'époque du commerce de la fourrure; HBC s'en servait pour indiquer le crédit donné à un trappeur en contrepartie d'achats futurs de fourrures. Le chiffre figurant sur la pièce, par exemple 5 MB, signifie qu'elle valait 5 plues (ou «made beaver», en anglais). Une peau de castor de bonne qualité décharnée, étirée, correctement tannée et prête pour la vente était appelée «plue». Plus tard pendant la période de la traite des fourrures, la Compagnie de la Baie d'Hudson se mit à émettre des pièces en cuivre valant un certain nombre de plues. Le trappeur présentait toutes ses peaux en même temps et, s'il n'achetait pas l'équivalent en biens, obtenait de telles pièces en guise de monnaie. Des pièces de diverses valeurs étaient émises, et leur utilisation s'est poursuivie jusqu'à 1955 dans l'est de l'Arctique.

Le service du Patrimoine HBC n'est pas en mesure de déterminer la valeur de quelque article que ce soit. Nous n'offrons pas de services d'évaluation et faisons nous-mêmes appel à des experts au besoin. Des services tels que eBay.ca peuvent permettre d'évaluer les tendances actuelles du marché des objets de collection.

Haute de la page
 


Qu'est-ce que le magazine The Beaver?

Pendant de nombreuses années, le magazine The Beaver est le bulletin interne de HBC. Il est publié pour la première fois en 1920 pour marquer de façon unique le 250e anniversaire de la Compagnie. Pendant des années, comme n'importe quel autre bulletin interne, il présente les événements promotionnels, les mariages, les naissances, les activités en magasin et des nouvelles diverses. Mais il offre toujours aussi des articles sur l'histoire de HBC.

Dans les années 1950, sa portée s'élargit pour inclure toute l'histoire du Canada, avec un accent particulier sur le Nord. De nos jours, après 90 ans, il est toujours publié par la Fondation d'histoire nationale du Canada. Depuis le numéro d'avril-mai 2010, le magazine s'appelle désormais Canada's History.

La Compagnie de la Baie d'Hudson n'a plus de lien direct avec le magazine, mais la Fondation d'histoire de la Compagnie d'Hudson lui fournit une partie de ses fonds d'exploitation. De nombreuses bibliothèques sont abonnées à ce périodique, ce qui signifie que les numéros passés ne sont pas difficiles à trouver.

Haute de la page
 


Je m'intéresse beaucoup à la Compagnie de la Baie d'Hudson. Vendez-vous des articles thématiques?

Hbc offre de nombreux produits inspirés de son patrimoine. Renseignez-vous sur la collection de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Haute de la page
 


HBC a-t-elle toujours une présence en Angleterre?

La Compagnie de la Baie d'Hudson n'a plus de présence officielle en Angleterre depuis 1970. Elle n'exploite pas non plus de magasins à l'extérieur du Canada. L'année 1970 marquait le 300e anniversaire de l'octroi, par le roi Charles II, d'une charte à la «Compagnie des Aventuriers faisant le commerce dans la Baie d'Hudson»; c'est également en 1970 que le siège social de la Compagnie de la Baie d'Hudson a été transféré de Londres à Winnipeg (Manitoba). Puis en 1974, la direction centrale a déménagé à Toronto tandis que le siège social est resté à Winnipeg jusqu'en 1990. Cette année-là, le siège social à déménagé à son emplacement actuel, à Toronto.

Les bureaux de HBC à Londres se trouvaient dans un immeuble autrefois appelé Hudson Bay House. Des bureaux portant ce nom sont mentionnés pour la première fois dans des documents officiels de la Compagnie en 1682. Au cours des siècles suivants, ces bureaux ont occupé divers immeubles, notamment les 3 et 4 Fenchurch Street et le 1 Lime Street. En 1925, pour marquer son 255e anniversaire, HBC a ouvert Beaver House sur Great Trinity Lane, Garlick Hill. Beaver House, qui abritait à la fois les bureaux administratifs de Hbc et les salles de ventes aux enchères de fourrures, est demeuré le siège social de la Compagnie jusqu'au transfert au Canada en 1970. L'immeuble fut ensuite démoli et l'emplacement a été réaménagé au milieu des années 1980 par la filiale immobilière de HBC, Propriétés Immobilières Markborough Inc.

Maintenant appelé The Royal Bank of Canada Centre, le nouveau complexe, terminé en 1987, consiste en deux immeubles de bureaux reliés par une structure de communication de deux étages. L'immeuble situé au 71 Queen Victoria Street compte sept étages et celui du 77 Queen Victoria Street en comporte cinq. La superficie totale est de 17 502 mètres carrés. Le complexe comprend un atrium qui comporte une section réservée aux plantes et qui laisse pénétrer la lumière du jour dans les espaces à bureaux. La façade originale de l'immeuble Beaver House, qui occupait précédemment cet emplacement, a été conservée.

Tous ces endroits sont très rapprochés les uns des autres dans la section est du quartier appelé «The City». Une carte détaillée de Londres permettra de trouver Skinner's Lane, où se faisait le commerce des fourrures; elle se trouve dans le même secteur que Fenchurch, Bishopsgate, Lime Street, Garlick Hill et Upper Thames Street, où se trouvaient les entrepôts puisqu'à cette époque, la rue donnait immédiatement sur la Tamise.

Haute de la page