Faites glisser votre curseur sur un objet pour en connaître le nom · Cliquez sur un objet pour en savoir plus · Ressources pour l'enseignant

Pour faire un zoom avant, appuyez sur les touches CTRL et PLUS (+)   pour faire un zoom arrière, appuyez sur les touches CTRL et MOINS (-).

Une des deux principales embarcations utilisées par les Nord-Ouest était le canot du maître, parfois appelé canot de Montréal, qui pouvait mesurer jusqu’à 12 mètres de long (40 pieds) et transporter une charge d’environ quatre tonnes, avec un équipage de dix pagayeurs. À l’extrémité ouest du lac Supérieur, les marchandises étaient transférées dans des canots du nord, des embarcations plus petites offrant la moitié de la capacité de charge, mais suffisamment légères pour être soulevées par deux hommes durant les portages. L’écorce de bouleau était assez résistante pour transporter des charges importantes, mais suffisamment légère pour que le barreur puisse éviter les affleurements rocheux d’un simple mouvement de poignet.

Fabriqué avec l’écorce du bouleau jaune, le canot du maître pesait moins de 136 kilogrammes (300 livres), mais il pouvait transporter une charge d’environ quatre tonnes, en comptant l’équipage et la marchandise. Il suffisait d’une hache, d’un couteau à lame incurvée, d’une équerre ou d’une alène et d’un peu de racines d’épinette et de goudron (résine d’épinette) pour fabriquer un canot.